Connect
To Top

Quand on sait ce qu’on veut tout devient simple


Voici une petite histoire qui replace le contexte des objectifs sous un autre angle:

 

 

Un homme d’affaires américain, épuisé par son travail, a pris des vacances sous recommandation de son médecin. Il est parti au Mexique, dans un petit village au bord de la mer.

 

Lors d’une de ses ballades sur la plage, il découvre un petit bateau avec un pêcheur à son bord, et plusieurs gros thons. L’homme d’affaires complimente le villageois sur sa pêche en lui disant.

 

  • « Vous les avez pris en combien de temps ? », demande l’américain.

  • « Pas très longtemps », répond le mexicain dans un anglais impeccable.

  • « Pourquoi vous ne restez pas plus longtemps en mer pour prendre beaucoup plus de poissons ? », demande alors l’américain.

  • « J’en ai suffisamment pour faire vivre ma famille et en donner quelques-uns à des amis », dit le mexicain tout en déchargeant sa pêche dans un panier.

  • « Mais… que faites-vous le reste du temps »

 

Le mexicain relève la tête en souriant : « Je me lève tard, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme, et tous les soirs je vais boire du vin et jouer de la guitare avec des amis. J’ai une vie riche et bien remplie, señor ».

 

L’homme d’affaires éclate de rire et prend son air de chef et dit : « Monsieur, j’ai un MBA de Harvard et je peux vous aider. Vous devez passer davantage de temps à la pêche et, avec les bénéfices, acheter un plus gros bateau. Je vous promets qu’en un rien de temps, vous pourriez acheter plusieurs bateaux. Et vous finirez à la tête d’une flottille de pêche. »

 

Il poursuit en disant : « Au lieu de vendre votre poisson à un intermédiaire, vous le vendriez directement aux consommateurs, et vous finirez par ouvrir votre propre conserverie. Vous contrôleriez le produit, la transformation et la distribution. Il vous faudra alors quitter ce petit village, naturellement, pour vous installer à Mexico, puis à Los Angeles et, pourquoi pas, à New York, où vous trouverez les bonnes compétences pour continuer pour développer vos activités. »

 

Le pêcheur mexicain demande alors : « Mais señor, ça va prendre combien de temps tout ça ? »

 

L’américain répond : « Oh !!! 15 à 20 ans. Au grand max, vingt 25 ans. »

 

« Et après, señor »

 

L’américain se mit à sourire et dit : « C’est là que ça devient vraiment intéressant. Au bon moment, vous rentrerez en bourse, vous vendrez le capital de votre société et vous deviendrez très riche. Vous gagnerez des millions. »

 

« Des millions, señor ? Et après ? »

 

« Après ? Vous prendrez votre retraite et vous vous installerez dans un petit village au bord de la mer, où vous dormirez tard, pêcherez un peu, jouerez avec vos enfants, ferez la sieste avec votre femme, et ferez un tour au village le soir, boire du vin et jouer de la guitare avec vos amis… »

 

Articles Similaires:


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.