Connect
To Top

les-tetes-brulees-n’empoisonnent-plus-nos-enfants


2 de 2Suivant
Utilisez ← → (les flèches) pour la suite

Ma fille qui a appris à reconnaître les ingrédients nocifs dans les bonbons qu’on lui offre à l’école vient de m’informer que les nouveaux  bonbons «Têtes Brûlées Star » contiennent le fameux E171 ( Dioxide de titane) , les enfants se les arrachent pour leur effet “rose à lèvre” en plus du fameux slogan “ Le bonbon qui t’arrache la tête ”» , c’est le cas de le dire !!!

dioxyde-de-titane-e171

Ce dioxyde de titane est un pigment blanc, classé dans les colorants  sous le code E171

Il est utilisé non seulement dans l’alimentation mais aussi dans les cosmétiques (plus particulièrement dans les crèmes solaires), les produits d’hygiène, comme les dentifrices et les produits pharmaceutiques.

Il est employé à doses infimes puisqu’il s’agit d’une nanoparticule, ou particule ultrafine.

Les nanoparticules sont des éléments dont la talle se situe entre 1 et 100 nanomètres.

1 nanomètre est 1000 millions de fois plus petit qu’un mètre.

C’est infinitésimal, donc ça ne paraît pas dangereux.

Or, ce dioxyde de titane n’est pas évacué par l’organisme. Il ne sait pas s’en débarrasser.

Des études ont montré que le dioxyde de titane avait un méchant pouvoir inflammatoire sur les poumons et le péritoine, cette membrane qui enveloppe tout notre appareil digestif. Et donc un effet potentiellement cancérigène. Il a d’ailleurs été classé ainsi en 2006 par le Centre international de recherche sur le cancer.

(Source : Trouiller B., Reliene R., Westbrook A., Solaimani P., Schiestl R.H. (2009). Titanium dioxide nanoparticles induce DNA damage and genetic instability in vivo in mice. Cancer Research 69: 8784- 8789.) 

 

Pendant ce temps le confiseur Verquin qui fabrique se produit se félicite d’un succès qui dépasse toute ses espérances  à  tel point qu’« en 2014, on a pris une claque, évoque Luc-Pierre Verquin, le PDG . Nous avions mal anticipé la demande, et nous n’arrivions plus à bien livrer nos clients. »

luc-verquin

La marque a bénéficié d’un puissant soutien média avec neuf vagues de publicité TV depuis 2013, qui a accru sa notoriété auprès des ados. En 2016, elle sera sur le petit écran via une campagne publicitaire pendant quinze semaines.

En 2015, la marque compte une dizaine de références et veut progresser sur le segment acide et piquant des gélifiés. « Nous lançons trois innovations en 2016 : Kiflash, des gélifiés bi-goûts aux fruits, Dynamite, des bâtonnets twistés multicolores au fourrage acide, et surtout Star, une bille avec un effet rose à lèvres pour les filles de 8 à 16 ans », indique Lucie Kosmalski, chef de produit de Verquin Confiseur. Autre axe de croissance, l’international, qui pèse déjà 20% de son chiffre d’affaires. « Les produits Verquin sont exportés dans plus de 40 pays sur 5 continents, affirme Luc-Pierre Verquin. En Europe, notre objectif est d’être un acteur significatif en Belgique et au Royaume-Uni, où nous proposons Head Bangers.» D’ici à 2020, les objectifs sont une croissance annuelle du chiffre d’affaires supérieure à celle du marché français et passer de 10 à 20 M€ à l’international. En explosant les papilles et les ventes! 

Il n’y a aucun mal a vendre des bonbons mais quand il s’agit d’enfants toutes les précautions devrait être prises pour ne pas mettre en péril leurs santé . En espérant que cette entreprise puisse rectifier le tir et supprimer le dioxyde de titane ainsi que les graisses hydrogénées des ses bonbons , je publie en attendant cette article afin d’avertir les parents et les enfants du danger potentiel de ces bonbons au succès grandissant. 

 

 

 

N’hésitez pas à partager !!!

 

2 de 2Suivant
Utilisez ← → (les flèches) pour la suite


0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments