Connect
To Top

L’Étiopathie la médecine de demain


« L’art de la thérapeutique manuelle est ancien, et je tiens en haute estime ceux qui, siècle après siècle, l’ont perpétué jusqu’à nos jours. »

Hippocrate, IVe siècle avant notre ère

L’art de soigner remonte à la nuit des temps. Le toucher est à l’origine même de l’acte thérapeutique, il a été le premier geste instinctif et empirique exercé sur un être vivant pour éradiquer le mal.

L’étiopathie est une thérapie de médecine douce très en vogue. Elle compte parmi ses adeptes Nicolas Sarkozy et Alain Delon.

 

 

POURQUOI LA MÉDECINE DE DEMAIN

 

Science médicale émergente, l’Étiopathie est une méthode nouvelle d’analyse des pathologies, permettant d’atteindre un niveau de précision et de pertinence jusqu’à présent inédit dans l’établissement des diagnostics.

Fruit de plus de vingt ans de recherches de Christian Trédaniel, qui participa aussi quelque temps aux débuts de l’ostéopathie française, l’Étiopathie lui doit également son nom. Le terme d’ostéopathie était devenu à ses yeux trop flou car regroupant trop de pratiques différentes, toutes fragmentaires et restreintes à un nombre de pratiques manuelles plus ou moins limité. Surtout, l’ostéopathie n’était pas à même de se doter de l’outil intellectuel nécessaire à atteindre l’objectif que Trédaniel s’était fixé : établir une véritable généalogie des pathologies.

Du grec aïtia « cause » et pathos, « souffrance », le terme « Étiopathie » entend bien souligner l’originalité de cette méthode qui, face à une pathologie, s’attache en priorité à en déterminer la cause plutôt que d’en supprimer directement les effets — douleurs, inflammations, blocages, etc. — car pour l’Étiopathie, seule la suppression de la cause empêchera l’effet de se (re)produire. Il s’agit là d’une approche fondamentalement différente de celles des autres méthodes existantes qui, pour la majorité, suppriment souvent ces mêmes effets visibles et mesurables, mais, ne remontant pas à leur véritable origine, exposent les patients à de nombreuses rechutes.

Ainsi, la pertinence inégalée du diagnostic étiopathique permet aux praticiens étiopathes de soigner eux-mêmes la plupart des pathologies courantes par traitement exclusivement manuel, donc sans médicaments ni effets secondaires, tout comme elle leur permet de réorienter immédiatement un patient, dans les cas où d’autres méthodes sont requises, vers le traitement adapté.

Une telle approche dépasse largement le cadre des seules thérapies manuelles. Il n’est plus possible de l’ignorer.

 

 

QUE SOIGNE L’ÉTIOPATHIE ?

 

L’Étiopathie s’adresse à chacun d’entre nous ! Du nourrisson au sénior, de la femme enceinte au sportif, l’Étiopathie soigne efficacement et sans médicaments la plupart des maux et des pathologies qui affectent notre vie quotidienne : troubles articulaires ou digestifs, circulatoires ou respiratoires, gynécologiques ou généraux. Son traitement consiste à permettre au corps de retrouver son activité normale, par une ou plusieurs interventions manuelles précises visant à supprimer la cause du dysfonctionnement.

L’étiopathie soigne toutes les maladies curables en dehors des maladies génétiques ou dégénératives graves et des cancers. Jean-Paul Moureau explique avoir reçu des centaines d’enfants qui faisaient des angines ou des otites à répétition avec des gestes répertoriés dans les manuels d’étiopathie. L’étiopathie traite encore les troubles musculo-squelettiques, digestifs ou urinaires. Elle redresse également les scolioses, mais chez les jeunes uniquement, quand la colonne est encore plastique. Elle s’attaque aussi aux ulcères, hernies discales, hépatites virales, problèmes de stérilité féminine…

Jean-Paul Moureau indique néanmoins que dans certains cas il est indispensable de prendre des médicaments antibiotiques, inflammatoire pu encore de la cortisone. Et quand il évalue qu’une lésion est devenue irréversible, il envoie le patient se faire opérer.

 

 

  • LES PATHOLOGIES SOIGNÉES PAR L’ÉTIOPATHIE

  • Troubles O.R.L. : Sinusites, rhinites, rhinopharyngites, otites séreuses, vertiges bénins paroxystiques…
  • Troubles d’origine vertébrale : Névralgies d’Arnold, névralgies cervico-brachiales, torticolis, cervicalgies, dorsalgies, douleurs intercostales, lumbagos, lombalgies chroniques, cruralgies, sciatalgies, pubalgies…
  • Troubles de l’appareil locomoteur : Entorses, foulures, tendinites (tennis et golf-elbows), canal carpien, canal tarsien, douleurs articulaires (épaules, hanches, genoux, etc.), épines calcanéennes, algodystrophies…
  • Troubles de la grossesse : Nausées, vomissements, lombosciatiques… et aussi préparation à l’accouchement.
  • Troubles respiratoires : Trachéites, bronchites, asthme…
  • Troubles digestifs : Ballonnements, aérophagie, digestion lente, reflux gastro-oesophagiens (hernies hiatales), colopathies fonctionnelles (constipations, diarrhées), troubles hépatobiliaires, hémorroïdes…
  • Troubles urinaires : Cystites, troubles de la prostate, incontinences, énurésies…
  • Troubles gynécologiques : Normalisation du cycle, règles douloureuses, infertilité, troubles de la ménopause, descente d’organes…
  • Troubles circulatoires : Palpitations, oppressions thoraciques, jambes lourdes, maladie de Raynaud…
  • Troubles généraux : Céphalées, migraines, insomnies, anxiétés, zona…

 

photo_cheville-page100

 

 

RÉVOLUTIONNAIRE ET  TRADITIONNELLE Á LA FOIS

 

La méthode étiopathique a instauré une nouvelle méthodologie scientifique et inauguré une nouvelle façon d’appréhender les pathologies humaines. Elle permet d’élargir le champ d’action des traitements manuels, jusqu’alors principalement circonscrit aux affections articulaires et musculaires, et traite de nouvelles pathologies avant elle inaccessibles aux interventions manuelles, tels que les troubles fonctionnels, circulatoires, gynécologiques, digestifs et ORL.

Ainsi, et grâce au socle essentiel que constitue l’indispensable théorie, ses techniques d’intervention ont également évolué et comptent parmi les plus affinées de tous les gestes de traitement manuel. Elles confèrent d’ailleurs aux interventions une précision telle, que l’on a pu parler à leur propos de véritable chirurgie non-instrumentale.

 

dos_1

 

… mais traditionnelle

 

Inscrite dans une démarche d’efficacité et de bon sens, l’Étiopathie a recueilli l’héritage de pratiques qui ont fait leurs preuves depuis des siècles sur les articulations et les viscères notamment. Suite à leur encadrement méthodique et à leur mise en perspective épistémologique, elle permet aujourd’hui à des centaines de praticiens de soulager efficacement, durablement et sainement, leurs patients.

Si les étiopathes travaillent avec leurs mains et non avec l’assistance de la pharmacologie, c’est que la logique et l’expérience réunies ont montré que dans bon nombre d’affections, la chimie est superflue puisqu’une simple intervention manuelle ciblée permet la disparition des douleurs dont souffrait le malade, avec l’assurance qu’elles ne reviendront pas.

 

 

COMMENT RAISONNE L’ÉTIOPATHIE?

 

Les diagnostics classiques s’attachent à la partie du corps où siège la souffrance, le trouble, l’invalidité. Une batterie d’examens complémentaires permettent d’établir très précisément l’état des lésions. Mais ces diagnostics restent attachés à cette seule partie, ce pourquoi la médecine est subdivisée en spécialités et ceux qui l’exercent se cantonnent de plus en plus (on manque de généralistes !) à une seule spécialité, à un seul secteur du fonctionnement du corps humain : gastro-entérologue pour l’appareil digestif, cardiologue pour le cœur et la circulation sanguine, pneumologue, rhumatologue, ORL etc. : c’est ce que l’on appelle une approche analytique du corps humain.

Le diagnostic étiopathique, quant à lui, va au-delà de la seule partie atteinte et permet d’identifier l’origine de la perturbation et de comprendre ce qui l’a causée.

Cette analyse causale est possible parce que le corps humain est cette fois appréhendé et étudié comme un ensemble de systèmes en interaction permanente, à la fois entre eux et avec le milieu qui les entoure. C’est ce qu’on appelle l’approche systémique du corps humain.

C’est sur cette approche qu’a été élaborée la méthode étiopathique, méthode qui permet entre autres d’appliquer la cybernétique à la physiologie humaine. C’est sur elle que se fonde la formation rigoureuse et particulièrement originale que reçoivent les étiopathes. C’est elle, enfin, qui permet à l’étiopathe d’identifier l’origine des symptômes, et dans une majorité de cas, car les pathologies provocant des atteintes irréversibles sont heureusement rares, d’appliquer le geste pertinent qui supprimera leur cause.

 

TROUVER UN ÉTIOPATHE PRÈS DE CHEZ VOUS

Les consultations d’étiopathie ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale. En revanche, certaines mutuelles remboursent les soins étiopathiques. N’hésitez pas à contacter votre mutuelle : nombreuses sont celles qui remboursent tout ou partie des consultations.


Articles Similaires:


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.