Connect
To Top

une étude mondiale pour comprendre le blocage des publicités


Je viens de découvrir cet article en cliquant sur une publicité justement … Avant de le partager avec vous j’aimerais donner mon opinion sur le sujet j’espère que vous laisserez également votre avis en commentaire .

 

Alors voilà je suis depuis peu blogueur amateur, surtout pour le plaisir de partager et apprendre , mais déjà avant cela je trouvais que les publicités étaient un bon moyen de s’informer ou de se divertir sans avoir à payer quoique ce soit . Quand j’aime un article je clique en général sur une publicité qui pourrait m’intéresser . Je le fais parce que j’essaye de me mettre à la place de la personne qui a donné de son temps , mais je le fais uniquement sur les sites qui m’apportent quelque chose , du divertissement , une information  …

Le travail des blogueurs comme tout travail mérite une rémunération , il ne s’agit pas de devenir riche mais plutôt d’encourager ce travail et de payer les frais de serveur et logiciels nécessaires .

Évidement on s’est habitué à  tout avoir gratuitement sur internet et c’est une bonne chose , néanmoins le fait de bloquer les publicités coupe un des moyens de financement des sites  , du moins pour ceux qui essayent d’en vivre .  Ce qui en résulte c’est des techniques comme le « placement de produits » qui sont de la publicité dissimulée ou des sites payants lorsque il s’agit d’un gros travail qui nécessite de longues heures de travail.  

 

Je suis d’accord avec le panel de personnes interrogées qui trouvent que les publicités invasives sont ennuyeuses , surtout les fenêtres qui s’ouvrent de partout , même si la plupart des navigateurs permettent le blocage de ces fenêtres certaines passent à travers les mailles du filet .

 

Ce que je viens d’écrire ne changera probablement pas grand chose , néanmoins laissez moi vous convaincre avec un dernier argument , surtout pour ceux qui détestent les publicités, qu’elle est le meilleur moyen de supprimer les publicités  ? 

Ce qu’il faut savoir c’est que les annonceurs qui font de la publicité attendent un retour sur investissement  , ce qui vous permet d’agir aussi sur les publicités que vous n’aimez pas c’est de cliquer sur celles que vous trouver abusives ou mensongères , en effet la plupart des annonceurs sur google payent un montant dérisoire pour faire apparaître leurs publicités , ce qui leur coûte de l’argent c’est lorsque vous cliquez .

Il existe également les publicités qui ne rémunèrent le site que lorsque il y a un achat ou un engagement d’un client , c’est celles que l’on peut choisir , mais qui ne rapportent rien si vous cliquez dessus. Au moment de l’écriture de cet articles c’est ce type de publicités qui apparaissent au début et à la fin de l’article.

 

Je vous laisse maintenant lire l’article , laissez moi votre opinion en commentaire , l’avis des lecteurs est toujours très important.

PS: après lecture  cliquer ici  pour voir des pubs humoristiques en vidéo qui redonnent envie de recevoir de la publicité , quand le travail est créatif on les aime les pubs !


 

 

En France, 80 % des utilisateurs pourraient reconsidérer l’idée d’installer ad blocker s’ils avaient le choix d’ignorer la publicité ou de la skipper. 

Teads publie aujourd’hui une étude complète sur les principaux marchés publicitaires afin de mieux comprendre le phénomène des ad blockers et les facteurs qui favorisent leur adoption.

Cette étude a été réalisée auprès de 10 000 internautes par Research Now dans 9 pays (US, UK, France, Italie, Allemagne, Espagne, Brésil, Mexique et Argentine).

Le sondage révèle que les formats forcés et le ralentissement de la navigation sont les premiers motifs d’adoption d’un ad blocker. A l’inverse, l’approche qui consiste à donner le choix à l’utilisateur réduit sa motivation à bloquer les publicités. C’est en effet une des conclusions majeures de cette étude avec 84% des internautes au global (et 80% en France) qui pourraient reconsidérer l’installation d’un ad blocker s’ils avaient le choix de regarder ou non la publicité.

Etude téléchargeable ici : http://info.teads.tv/ad-blockers-fr

Quelques enseignements de l’étude globale:

  • Les publicités intrusives sont la première cause d’installation d’ad blocker pour 70 % des internautes.
  • 61% des utilisateurs d’ad blockers pourraient envisager de mettre sur liste blanche un site qui a de la valeur à leurs yeux.
  • 2/3 des internautes considèrent que la publicité sur mobile est plus intrusive que sur ordinateur.
  • 2/3 des utilisateurs ont déjà été découragés de revenir sur un site dont les publicités étaient trop gênantes.
  • Plus d’une personne sur 2 (56%) pourrait reconsidérer le fait d’installer un ad blocker s’ils avaient la possibilité de skipper une vidéo dès la première seconde.
  • Les 3 raisons principales pour lesquelles les utilisateurs pourraient considérer les publicités comme plus engageantes et tolérées sont :
    • Publicité en rapport avec les produits ou services qu’ils aiment
    • Publicité qui les aide à découvrir de nouveaux produits ou services
    • Une publicité divertissante
  • Donner le choix à l’utilisateur de regarder une publicité vidéo réduit sa motivation à  bloquer les publicités. En effet 84% des internautes reconsidèreraient l’installation d’un ad blocker s’ils avaient le choix de regarder ou non la publicité.


Focus sur la France :

  • Formats forcés : 71% des personnes interrogées perçoivent les formats publicitaires forcés comme les plus incitatifs à installer un ad blocker. Sans surprise, le pop-up publicitaire est le format le plus rejeté: 76 % des utilisateurs d’ad blockers filtrent ce type de publicités.
  • Le pré-roll est le format vidéo le plus intrusif: les publicités vidéo natives au sein d’un article offrent aux utilisateurs une expérience jugée moins intrusive (plus d’une personne sur 2 sur desktop considère le pré-roll comme intrusif contre 21% pour une vidéo native au sein d’un article)
  • Motivations à installer un ad blocker : 70 % des personnes interrogées ont installé un ad blocker pour pallier au ralentissement du surf, suivi de près par ceux qui estiment qu’il y a trop de publicités ( 66%) et par ceux qui considèrent les publicités comme interruptives ou ennuyeuses (65%)
  • Pouvoir du choix : 80 % des gens reconsidèreraient l’idée d’installer un bloqueur de publicités s’ils avaient le choix d’ignorer la publicité ou de la skipper.
  • Bouche à oreille : 42 % des gens ayant installé un ad blocker sur un téléphone portable ou un desktop en ont découvert l’existence par le biais de leurs connaissances.
  • Des utilisateurs encore plus réfractaires sur mobile: 70% des installateurs d’ad blockers sur mobile estiment que les publicités sont plus intrusives sur cet écran.

« Les internautes du monde entier ont exprimé leur aversion pour les formats publicitaires intrusifs, mais l’approche qui consiste à laisser le choix à l’utilisateur de regarder où non une publicité la rend plus acceptable.», explique Hicham Berrada, MD France, Teads. « L’essor des ad blockers doit retentir comme un signal d’alarme pour l’industrie de la publicité, qui doit satisfaire les consommateurs en attente de publicités plus respectueuses de leur expérience en ligne »


A propos de la méthodologie

Près de 10 000 répondants dans le monde ont participé à l’étude de Teads. Ils ont été répartis en trois groupes : utilisateurs actifs d’ad blockers sur desktop/laptop, utilisateurs actifs d’ad blockers sur mobile (smartphones/tablettes) et répondants ayant entendu parler des bloqueurs de publicités, mais n’en ayant pas encore installé. L’étude de Teads sur les ad blockers a été menée aux États-Unis, en Amérique Latine (Mexique, Brésil, Argentine) et dans les cinq grands pays européens, à savoir la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie.

 

source

 

Articles Similaires:


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.